Politique des cookies

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. Pour plus d’informations, consultez nos mentions légales.

Sortir d'un trauma, d'un trop mal

Anne Van Coppenolle

Anne Van Coppenolle

Adultes, Bien-être au travail, Psychocorporel, Relations amoureuses et couples, Trauma

Publié le .

Retour

Comment trouver "le sens" d'un trauma et la manière de le gérer ?!

Il n'y a pas - mais cela n'engage que moi - de gradation dans les traumatismes.

Perdre un enfant, un amour, son travail, sa maison, la santé, être cambriolé, inondé, violé, maltraité, racketté, blessé, amputé, … sont autant de causes à un traumatisme.

Mais, pour un enfant, être puni dans le coin injustement ou être traité, devant ses camarades, d'idiot peuvent également engendrer des blessures d'âme.

Et puis il y a les traumas "invisibles", dont on n'a pas conscience, ceux que notre corps essaie parfois de nous dire et que l'on n'entend pas. Qu'ils nous viennent de notre plus tendre enfance, refoulés profondément ou de nos ancêtres plus ou moins lointains, voire de vies antérieures, ils s'impriment dans notre champ énergétique et peuvent nous déconnecter de sensations corporelles, nous faire revivre certaines situations encore et encore, entretenir des croyances ou nous sentir submergés par des émotions, sans en connaitre l'origine.

C'est sans doute difficile à entendre et à croire quand on est confronté à une situation traumatique mais "tout a un sens" 🤔.

▪ D'une part, les situations-mêmes que nous rencontrons au cours de notre vie (un accident, une belle rencontre, une maladie, un nouveau job, …) n'arrivent pas par hasard. En amont, il y a des "graines", le plus souvent invisibles pour la conscience, qui permettent que ces événements se produisent le moment venu.

Un peu comme des fleurs qui sont perceptibles au printemps parce que, pendant l'hiver, elles ont été secrètement sédimentées et maturées dans la terre. Or, si l'on reste sur un plan visible, il ne se passe rien et on peut penser qu'il y a de la magie au printemps quand les fleurs sortent de terre. La nature est bien faite.

Il en va de même dans notre vie. Dans le système invisible, il y a nos croyances, des faits que nous considérons peut-être comme anodins ou qui se sont passés il y a longtemps, des émotions refoulées, des blessures anciennes, des expériences et des ressources, … tout un terreau fertile qui fait qu'à un moment donné, nous sommes "mûrs" pour accueillir un événement heureux ou être confrontés à une épreuve qu'il va falloir surmonter. Les épisodes qui se présentent à nous sont les manifestations de nos croyances et de nos vibrations. Nous sommes les créateurs de notre réalité, parfois à l'insu de notre plein gré.

Notre âme, en s'incarnant dans la vie terrestre choisit ce terreau fertile le plus propice à lui permettre d'affronter ce qu'elle est venue expérimenter pour grandir et se développer afin de poursuivre son chemin vers la sagesse.

▪ D'autre part, la manière-même dont nous allons gérer le trauma (ou pas) a également un sens. C'est ce qu'on en fait, l'histoire qu'on se raconte à partir de là. Parfois une histoire de victimisation, parfois une histoire de résilience.

Est-ce vous saviez qu'on peut changer le passé ? Cela a l'air contradictoire n'est-ce pas ? Comment peut-on changer quelque chose qui s'est réellement produit ? C'est possible, si l'on envisage ce qui est arrivé (d'heureux ou de traumatisant) sous l'angle d'un fait objectif et non d'une description subjective, sous l'angle d'un souvenir et non d'une fatalité. Comme si ce qui était arrivé nous avait façonné et allait façonner notre futur parce que c'est arrivé.

Ce qui est incroyable c'est que notre angle de vue et notre interprétation sur ce qui s'est produit peuvent réellement nous permettre de changer notre expérience passée. En effet, à travers, l'histoire que nous racontons - que nous choisissons de raconter - on peut changer notre réponse physiologique ou chimique à ce vécu.

Ainsi, une expérience de traumatisme vue à travers une certaine focale peut créer physiologiquement une réponse en termes de stress, de cortisol, d'anxiété, … A l'inverse, à travers des états de conscience modifiée, par exemple, des personnes peuvent revisiter le traumatisme et être ensuite capables de changer leur réponse chimique à l'expérience passée.

Recontextualiser un événement, même quand ça fait mal, même quand nous tombons, et le regarder à travers une lentille différente peut fondamentalement changer le passé et nous permettre de changer le cadre cognitif de qui nous sommes, où nous allons dans cette vie. Ce faisant, cela peut nous inciter à changer notre avenir et à décider de notre destin !

Vous pouvez choisir l'histoire que vous vous racontez, celle de la victime ou celle du héro !

Et concrètement, on fait comment avec un trauma ?

Certaines personnes arrivent à plonger au fond de l'histoire vécue, la reconnaître, sans en devenir victimes, l'accueillir, s'en servent comme tremplin pour relâcher, rebondir et grandir. Ça s'appelle faire preuve de résilience. Ça prend parfois beaucoup de temps et peut nécessiter de passer par les différentes phases de deuil.

L'action peut aider aussi. Par exemple, après un cancer, se mettre au service d'autres qui traversent cette même épreuve peut (re)donner un sens à sa vie.

Mais quand on ne sait pas qu'on a "vécu" un trauma, qu'on l'a refoulé bien loin dans les tréfonds de l'inconscient ou qu'on le porte dans son ADN transmis par un lointain ancêtre, comment y accéder ?

Le recouvrement d'âme est une technique qui permet de "visiter" une blessure d'âme et de voir si l'on peut récupérer cette part blessée, qui était partie de se réfugier dans l'inconscient afin qu'elle se reconnecte, dans la complétude de notre être.

Les constellations familiales et systémiques sont également une voie d'accès aux traumatismes vécus dans notre histoire ou dans une histoire antérieure, lui laissant l'opportunité de se voir et de lui donner une place pour guérir, et entamer un autre chemin.

En se guérissant, on peut guérir notre lignée descendante et aussi ascendante puisqu'on a le pouvoir de changer le passé.

"Tout est juste et parfait" 👍

BERT HELLINGER, psychothérapeute et écrivain allemand est décédé le 19/09/19 à l'âge de 93 ans. Il est mondialement connu pour la création de la méthode thérapeutique "Constellation familiale".

Voici ce qu'il écrivait :

"La vie vous déçoit pour que vous arrêtiez de vivre avec des illusions et que vous voyiez la réalité.

La vie détruit tout ce qui est superflu jusqu'à ce qu'il ne reste que l'important.

La vie ne vous laisse pas tranquille, pour que vous arrêtiez de vous blâmer et que vous acceptiez tout comme "est".

La vie va retirer ce que vous avez, jusqu'à ce que vous arrêtiez de vous plaindre et que vous commenciez à remercier.

La vie envoie des personnes conflictuelles pour vous soigner, pour que vous arrêtiez de regarder dehors et que vous commenciez à refléter ce que vous êtes à l'intérieur.

La vie vous permet de retomber et de nouveau, jusqu'à ce que vous décidiez d'apprendre la leçon.

La vie vous éloigne de la route et vous présente des carrefours, jusqu'à ce que vous arrêtiez de vouloir tout contrôler et que vous couliez comme une rivière.

La vie met des ennemis sur la route jusqu'à ce que vous arrêtiez de "réagir".

La vie vous fait peur et vous fera peur autant de fois que nécessaire, jusqu'à ce que vous perdiez peur et que vous retrouviez votre foi.

La vie vous éloigne des gens que vous aimez, jusqu'à ce que vous compreniez que nous ne sommes pas ce corps, mais l'âme qu'elle contient.

La vie se moque de vous plusieurs fois, jusqu'à ce que vous arrêtiez de tout prendre si au sérieux et que vous puissiez rire de vous-même.

La vie vous brise en tant de parties autant que nécessaire, pour que la lumière pénètre en vous.

La vie fait face aux rebelles jusqu'à ce que vous arrêtiez d'essayer de contrôler.

La vie répète le même message, si nécessaire avec des cris et des couvercles, jusqu'à ce que vous l'entendiez enfin.

La vie envoie des éclairs et des tempêtes pour vous réveiller.

La vie vous humilie et parfois elle vous défait encore et encore jusqu'à ce que vous décidiez de laisser votre ego mourir.

La vie vous refuse des biens et une grandeur jusqu'à ce que vous arrêtiez de vouloir des biens et de la grandeur et commenciez à servir.

La vie coupe vos ailes et élague vos racines, jusqu'à ce que vous n'ayez plus besoin d'ailes ou de racines, que vous disparaissiez juste dans les formes et votre être vole.

La vie vous refuse des miracles, jusqu'à ce que vous compreniez que tout est un miracle.

La vie raccourcit votre temps, pour que vous vous pressiez d'apprendre à vivre.

La vie ne vous donne pas ce que vous voulez mais ce dont vous avez besoin pour évoluer.

La vie vous blesse et vous tourmente jusqu'à ce que vous lâchiez vos caprices et vos colères et appréciez votre respiration.

La vie vous cache des trésors jusqu'à ce que vous appreniez à sortir dans la vie et à les chercher.

La vie vous refuse Dieu, jusqu'à ce que vous le voyiez en tous et en tout.

La vie vous réveille, vous élague, vous brise, vous déçoit... mais croyez-moi, c'est pour que votre meilleur moi se manifeste... jusqu'à ce que seul l'amour reste en vous".

Bert Hellinger

Les articles similaires

Ut a libero id leo aliquam interdum quis vitae tellus. Nam mollis finibus semper.

Voir tous les articles